A situation inédite, appel à vote exceptionnel : les droits des familles homoparentales se gagneront par les urnes

25 avril 2012 Les combats, parentalité-parenté

A situation inédite, appel à vote exceptionnel :

les droits des familles homoparentales se gagneront par les urnes


COMMUNIQUE DE PRESSE
Le 25 avril 2012,

Un contexte sociétal paradoxal

Dans un contexte où le discours politique tend à s’extrémiser, où le score du Front National est au plus haut, notre mission associative essentielle demeure celle d’obtenir des droits pour nos familles et une meilleure protection juridique pour nos enfants.

Paradoxalement, ce contexte est aussi celui d’une population française prête à 63% à ouvrir le mariage à tous les couples et à 51% à permettre l’adoption aux couples de même sexe.

Une campagne contrastée à l’extrême

Jamais la question des droits LGBT ne s’est invitée d’aussi près dans une campagne présidentielle.

Jamais les familles homoparentales n’ont été aussi proches d’obtenir des droits protecteurs pour leurs enfants.

Si en 2007, les candidats ne se prononçaient que timidement sur ces questions ou effectuaient de fausses promesses, aujourd’hui les positionnements des deux candidats qualifiés au premier tour, non seulement s’affirment, mais aussi s’opposent clairement.

Le candidat sortant, malgré nos multiples interpellations poursuit ses annonces au mépris de la réalité quotidienne de nos familles, au mépris de nos enfants.

Nicolas Sarkozy affiche, en effet, une hostilité intransigeante à toutes nos revendications[1], flirtant avec des personnalités et un électorat des plus conservateurs. Concrètement, il s’oppose à la moindre amélioration possible s’appuyant toujours sur ce qui deviendrait presque un adage de l’UMP : « pour moi une famille c’est un père, une mère qui font des parents. Ce n’est pas deux pères ou deux mères »[2].

À l’inverse, le candidat de la gauche se positionne très clairement en faveur des droits des familles homoparentales. Il demeure, pour ce second tour, le seul candidat restant portant une majeure partie de nos revendications.

Il se prononce pour l’ouverture du mariage et de l’adoption à tous les couples, pour l’ouverture de la Procréation Médicalement Assistée aux couples de femmes, pour l’amélioration de la Délégation de l’Autorité Parentale, pour des réformes en matière d’Education de formation…

François Hollande répond, de ce fait, aux attentes les plus urgentes en matière de protection de nos enfants.

Un engagement associatif respecté : pour l’égalité des droits et un vote républicain à part entière

Exceptionnellement, Les Enfants d’Arc En Ciel – L’Asso ! appelle à voter F. Hollande dans le respect de nos engagements associatifs.

Ce vote ne peut être, dans le contexte actuel, qu’a-partisan : il porte non pas sur une représentation politique mais sur l’objet de notre association. Il s’agit simplement de donner une chance à nos familles d’être reconnues et protégées en droits.

Nous demeurerons, à l’évidence, vigilants à ce que les propositions de François Hollande soient non seulement appliquées dès le début de son mandat, mais aussi améliorées.

Les Enfants d’Arc En ciel – L’Asso ! en appelle au vote d’une république de justice et d’égalité entre tous.

En cas de majorité de François Hollande le 6 mai 2012, il restera également les législatives. La victoire ne pourra être effective que le jour où l’Egalité des familles sera inscrite dans la loi et en droits.

 


[1] Revendications des Enfants d’Arc En Ciel – L’Asso ! : https://www.enfants-arcenciel.org/?p=1350

Comparatif des programmes des candidats sur les questions homoparentales : https://www.enfants-arcenciel.org/wp-content/uploads/2012/04/Comparatif-Présidentielles.pdf

[2] Interview sur France Inter  de N. Sarkozy par Pascale Clark le 17 avril 2012.

 

Contacts médias

Nathalie Mestre, présidente, 06 74 93 24 56

Amantine Revol, vice-présidente, 06 13 54 33 86


 

Restez informé(e)