CP – Manifeste des 343 « fraudeuses »

En 1971 et en 2014, 343 femmes dévoilent leur identité afin d’obtenir des droits pour toutes !

Aujourd’hui, Libération publie le manifeste des 343 « fraudeuses » en référence à la publication en 1971 du manifeste de 343 femmes qui demandaient l’accès à l’avortement et qui avaient été qualifiées de « salopes ».
Les Enfants d’Arc en Ciel – L’asso ! soutient le manifeste des 343 « fraudeuses » car c’est ainsi que nous qualifient certains magistrats.

Plus de 400 femmes ont signé nominativement ce manifeste. Elles, et leurs nombreux soutiens, réclament l’ouverture de la PMA à toutes les femmes. Les parcours de Procréation Médicalement Assistée peuvent être longs et éprouvants pour tous, hétérosexuels comme homosexuels, mais comme à l’époque du manifeste pour l’avortement, les femmes qui n’y ont pas accès doivent en plus agir dans la clandestinité, ce qui les fragilise encore plus. Celles qui en ont les moyens financiers peuvent tenter une PMA à l’étranger, alors que les autres sont contraintes de mener leur projet parental dans des conditions sanitaires qui relèvent souvent de la mise en danger des femmes et des enfants.

Ces femmes, et leurs nombreux soutiens, réclament que la loi ouvrant l’adoption aux couples de même sexe, et notamment l’adoption intra-familiale, soit appliquée partout en France

Certains magistrats s’opposent à l’adoption par l’autre maman sous prétexte que les femmes ont eu recours à la Procréation Médicalement Assistée alors que celle ont eu recours à la Procréation Médicalement Assistée alors que celle-ci n’est pas interdite en France, qu’elles ont circulé librement en Europe et ont respecté la loi du pays où elles se trouvaient et que par ailleurs l’intention du législateur de permettre ces adoptions était limpide.

A la demande du Parquet, certaines familles sont soumises à des enquêtes de polices inquisitrices dans un mépris total de leur vie privée, cela est intolérable.

La priorité doit être l’intérêt de l’enfant, sa protection par un lien indéfectible avec tous ses parents, et aucun enfant ne doit être discriminé en raison de son mode de conception.

Nous n’avons eu de cesse de le répéter, il existe une inégalité flagrante entre les enfants des familles homoparentales et ceux des familles hétéroparentales. D’autres réformes du droit de la famille sont indispensables pour venir à bout de ces inégalités. Pour tous les enfants de la République, la filiation doit être possible dès la naissance, par reconnaissance volontaire et ce, quel que soit le statut matrimonial de leurs parents

Nous, Les Enfants d’Arc en Ciel, saluons cette initiative d’un couple de femmes, révolté par la lecture de témoignages d’autres familles, et qui a réussi à mobiliser en quelques jours de nombreux soutiens.

Des femmes, des hommes, quelle que soit leur orientation sexuelle, qui représentent la majorité des citoyens, silencieux mais prêts pour des évolutions législatives.

Lire l’article « Nous réclamons l’ouverture de la PMA à toutes les femmes sans discriminations » sur libération

Un webdocumentaire à ne pas rater !

« Nous c’est Brune, Pablo et Pierrot. On a deux mamans…
Alberomio c’est notre arbre, et dessus on parlera d’identités, de normes, de sexualité, de famille, etc. »
Alberomio

A regarder sur www.alberomio.com

OUI ! Un papa/une maman ne devra plus en cacher un-e autre

OUI ! Un papa/une maman ne devra plus en cacher un-e autre

Communiqué de presse

Paris le 17 mai 2013

OUI ! Un papa/une maman ne devra plus en cacher un-e autre

 

Aujourd’hui, vendredi 17 mai 2013, Journée mondiale de lutte contre l’homophobie, le Conseil Constitutionnel a rendu un avis favorable au sujet de la loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de personnes de même sexe.  Les Enfants d’Arc En Ciel – L’Asso ! ne peut que se féliciter de cette décision.

C’est un OUI à la reconnaissance de tous les couples, sans distinction, qui s’exprime ainsi. Un OUI à la Famille au sens pluriel et à la reconnaissance de sa diversité.

En ce jour, Les Enfants d’Arc en ciel – L’Asso ! pense à tous ces enfants qui marcheront vers la salle des mariages, la main dans la main de leurs parents, et avanceront ainsi vers l’égalité des droits… Les familles homoparentales vivaient dans l’angoisse des aléas de la vie, elles ont vécu ces derniers temps dans la peur, elles vivront désormais avec l’espoir d’une réelle protection juridique pour leurs enfants…

Le mariage concrétisera l’alliance de deux êtres, mais également, l’indéfectible entité familiale…

 

Aujourd’hui une étape importante est franchie. Et, pour qu’aucun parent ne puisse plus en cacher un autre, Les Enfants d’Arc En Ciel – L’Asso ! rappelle au législateur que l’Egalité des droits entre tous et toutes ne saurait cependant passer uniquement à travers le prisme du mariage et de l’adoption.

Les enfants des familles homoparentales ont besoin d’être protégés par un lien de filiation avec leurs deux parents dès leur naissance mais également hors mariage. De même, des solutions doivent être envisagées pour les enfants des familles homoparentales séparées.

La prise en compte des choix et engagements parentaux ne saurait, par ailleurs, être ignorée : toutes les femmes devraient pouvoir fonder leur famille en toute sérénité grâce à la Procréation Médicalement Assistée en France.


Intervention des Enfants d’Arc En Ciel lors du rassemblement contre l’homophobie, pour l’égalité, organisé par Act Up

Intervention des EAC lors du rassemblement contre l’homophobie, pour l’égalité, organisé par Act Up

 

Aujourd’hui certaines de nos familles ont peur. Elles ont peur pour leurs enfants. Nous recevons de plus en plus de témoignages de parents qui nous disent êtres montrés du doigt alors qu’ils ne l’étaient pas jusqu’alors.

 

Certains ont dû subir des réactions homophobes au sein deleur propre famille quand lors d’un repas familial, entre le fromage et le dessert, la conversations’engageait sur le projet de loi« nan mais quand même, avoue  que c’est quand même un peu contre-nature ! ». Comme si le « un peu » pouvait diminuer la violence du propos.

Beaucoup vivent la télé éteinte pour protéger les enfants de ces propos que nous entendons jusque sur les bancs des Assemblées : des enfants playmobils aux expérimentations sur les souris, des conséquences des mariages qui « vont engendrer des flux d’immigration sans précédent » aux enfants en soldes, de l’adoption contre-nature aux enfants « remèdes »…

Ce sont ces mots qui sont parfois repris dans les foyers, ces mots que nos enfants entendent dans les cours d’école.

« Iloë a 3 ans, et brusquement elle fait des crises tous les soirs en répétant qu’elle ne veut plus aller à l’école, mais refuse de dire pourquoi.

Et puis un soir elle finit par craquer et avoue entre deux sanglots qu’un groupe de « grands » (grande section de maternelle) l’a prise à partie en lui disant que « deux mamans c’est pas bien, les deux mamans, on les tue! »

Iloë aime ses mamans,elle ne veut pas qu’on leur fasse du mal, alors elle ne veut plus aller à l’école. »

Ils nous racontent ce qu’ils vivent. Ils nous racontent parfois la peur de leurs enfants :

« mon fils vient de comprendre ce que voulait dire pd quand des filles de sa classe sont revenu fièrement en racontant leur dimanche à la manif pour tous. Il a aujourd’hui compris tout ce que certains mettaient comme haine dans ce mot »

Au-delà de nos revendications propres, ce sont les droits aujourd’hui acquis pour toutes les familles, y compris hétérosexuelles, qui sont remis en cause par les opposants. Leur obsession d’une filiation biologique présentée comme supérieure blesse profondément d’autres familles que les notres :  » mon fils de 6ans que nous avons adopté, mon mari et moi, m’a aujourd’hui demandé très angoissé si c’était vrai que je n’étais pas sa vraie maman »

Alors NON !

Nous ne céderons pas aux tentatives d’intimidations !

NON, nous ne laisserons pas ce mouvement tenter de faire croire que notre différence ne mérite pas d’être égaux en droit !

L’égalité ne se négocie pas ! L’égalité est un progrès ! L’homophobie est un délit !

Donc, OUI, nous serons du côté de ceux qui souhaitent faire évoluer la loi jusqu’alors discriminante !

 

Lettre Ouverte à Monsieur Hollande : De quelle liberté parlez vous ?

Lettre Ouverte à Monsieur Hollande : De quelle liberté parlez vous ?

Paris le 21 novembre 2012

Monsieur le Président,

Ce week-end, des manifestations opposées à l’Egalité se sont déroulées en France. Ont défilé ceux et celles qui, depuis des mois, tiennent des propos discriminants envers certains de vos concitoyens. Derrière des propos illusoirement et politiquement corrects, se cachent des accusations aussi affligeantes les unes que les autres.
Tout y passe : de la polygamie à l’inceste, de la zoophilie au cannibalisme, du déséquilibre psychique qui s’abattra sur tous les enfants de France[1] à l’annonce de la fin du Monde.
Votre porte-parole, Najat Vallaud-Belkacem a dénoncé ce dimanche 18 novembre, « tous les dérapages, et tous les amalgames […] entendus dans le débat ces dernières semaines ».

Ce mardi 20 novembre, vous déclarez devant le Congrès des Maires que « la loi s’applique pour tous dans le respect de la liberté de  conscience ».

De quelle liberté parlez-vous Monsieur Hollande ?

Madame Taubira déclarait le 8 novembre que les maires ne pouvaient se soustraire à la loi[2] et vous proposez aujourd’hui des possibilités de délégations ?

Non, Monsieur le Président, « toutes les croyances, toutes les sensibilités » ne peuvent pas
« être respectées »[3] :
L’égalité entre tous les couples, tous les enfants, toutes les familles ne se négocie pas !

Selon SOS Homophobie, « refuser dans les actes quotidiens, un droit, un bien, un service à une personne en raison de son homosexualité avérée ou supposée[4] » est « un acte homophobe », n’en déplaise à ceux qui tentent de vous faire croire le contraire.
Lors de votre allocution du 13 novembre, vous définissiez le Projet de Loi « Mariage pour tous et adoption » comme un « texte de liberté » et, déjà, nous nous interrogions sur la définition que vous prêtiez au terme « liberté ».
Est-ce la liberté qui ne proposera pas aux couples homosexuels d’autre choix que celui de se marier pour protéger ses enfants ?
Est-ce la liberté qui contraindra les parents aujourd’hui séparés à effectuer un « mariage blanc » ?
Est-ce la liberté qui laissera des enfants orphelins en cas d’aléa de la vie, parce que le juge aura refusé, dans leur « intérêt », leur adoption ?
Est-ce la liberté qui laissera les femmes isolées et démunies poursuivre leurs voyages à l’étranger pour accéder à la parentalité ?

Non, Monsieur le Président, vos propos et votre Projet de Loi, par ces manques, ne sont ni Egalitaires ni Fraternels, pas plus qu’ils ne respectent la Liberté de tous les citoyens de la République.
Ils ne font en réalité que renforcer et légitimer ce que certains nomment « débat », débat qui ne favorise plus que l’expression de l’homophobie.

Monsieur le Président, un peu de courage… ! L’Egalité n’a jamais fait de mal à personne ! L’ouverture du mariage et de l’adoption à tous les couples, l’accès à la parentalité par Procréation Médicalement Assistée pour les couples de femmes, l’établissement de la filiation par l’effet de la loi et la reconnaissance volontaire entre l’enfant et son parent non statuaire sont les fondements mêmes de l’Egalité.

Engagez-vous !


[1] Intervention de Pierre Levy-Soussan lors des auditions du 15 novembre à L’Assemblée Nationale.
[2] « Les maires sont élus au  suffrage universel, ils ont des compétences établies par la loi, ils célèbrent  les mariages au nom de l’Etat, ils ne peuvent pas s’y soustraire »
[3] Allocution de François Hollande le 13 novembre 2012.

La république doit reconnaître toutes les familles ! La république doit protéger tous les enfants !

 

La république doit reconnaître toutes les familles !

La république doit protéger tous les enfants !


Le projet de loi concernant l’ouverture du mariage et de l’adoption à tous les couples sera présenté en conseil des ministres mercredi 7 novembre 2012.

Le 7 novembre, l’Inter-LGBT, SOS homophobie et leurs partenaires organisent, à 19h, un rassemblement citoyen près de l’Assemblée Nationale, place Édouard Herriot Paris 7ème. M° Assemblée Nationale.

Si le projet de loi marque une première étape vers la reconnaissance des couples de même sexe, il demeure cependant insuffisant pour la protection de nos familles et de nos enfants : il doit être amélioré (accès à la PMA, accès à la filiation…). Le Parlement détient ainsi l’occasion unique de voter une complète égalité des droits entre tous les couples et toutes les familles.

Ce rassemblement citoyen est une interpellation pacifique et constructive. Il s’inscrit dans la continuité de notre démarche militante qui répond à une demande d’égalité et à un besoin de justice sociale. Nous appelons le législateur à prendre pleinement ses responsabilités et à protéger de la même façon tous les enfants et toutes les familles.

Les participant-e-s à ce rassemblement sont invité-e-s à venir avec une poussette et un vêtement d’enfant qui participera à former une chaîne symbolisant ces enfants qui ne peuvent être légalement reconnus, aujourd’hui, que par un de leurs parents.

Nos familles existent, mais nos enfants sont privés d’un parent sur deux.

Mêmes droits, mêmes lois pour tous les enfants !

* * *

Rejoignez l’évènement Facebook : c’est ici

Homoparentalité : les enfants d’abord ?

Homoparentalité : les enfants d’abord ?


COMMUNIQUE DE PRESSE
Paris, le 2 octobre 2012

Homoparentalité : les enfants d’abord ?

 

Najat Vallaud Belkacem a annoncé vendredi dernier que le premier mariage d’un couple de même sexe serait célébré à Montpellier après la promulgation de la loi. Une belle avancée certes… Un joli symbole… Une coquille vide aussi…

Car nos enfants resteront sur le banc de touche… leurs parents aussi …


Dans quelques jours, le Premier Ministre sera amené à arbitrer sur le contenu du projet de loi « mariage pour tous et adoption ». Les familles homoparentales seront-elles protégées ?

 

Quand l’adoption ne protège pas suffisamment : et si vous pensiez aux enfants ?

Enfants d’homos : que vos parents fassent profil bas !

Annoncera-t-on en 2015, à coup de rabattage médiatique, le premier enfant adopté par sa propre mère, après deux ans de procédures – deux ans à prouver, démontrer, argumenter auprès du Tribunal de Grande Instance que les mamans de cet enfant l’ont désiré ensemble et qu’elles souhaitent le protéger ensemble ? Justifierez-vous, Messieurs les Magistrats, les enquêtes qui fouillent dans les frigos et placards, humilient les parents qui ont traversé les frontières durant des années parce qu’en France la Procréation Médicalement Assistée n’est pas possible pour un couple de femmes ?

Annoncera-t-on les noces de ces papas séparés qui n’auront pas d’autre solution que d’effectuer un mariage blanc pour légitimer les liens avec leur enfant ?

Ses parents sont homos : que les accidents de la vie épargnent sa famille !

Non, aucun enfant ne mérite de vivre dans l’incertitude durant les premières années de sa vie !

Aucun enfant ne peut vivre dans la peur de devenir orphelin parce l’un de ses deux parents n’est pas reconnu par la loi dès sa naissance. Aucun enfant tombé malade ne peut supporter de voir un de ses parents refoulé aux portes de sa chambre d’hôpital parce qu’il est encore trop jeune et que son avenir dépend du TGI qui n’a pas encore statué.

Et que direz-vous à cet enfant adopté en international par l’un de ses parents : qu’il ne peut l’être par l’autre car la loi ne lui permet pas d’être adopté deux fois ?

 

Citoyens homos : surtout faites des enfants… ailleurs…

Nous l’avons compris à force de répétitions, la Procréation Médicalement Assistée n’est pas au programme du célèbre pré-projet. Mais rien n’est tranché nous dit-on…

Laissons donc les femmes, qui accèdent majoritairement à la parentalité par PMA, choisir quel traitement elles devront prendre parce que leur médecin français ne s’accorde pas avec leur médecin espagnol. Laissons-les risquer leur vie suite à une hyperstimulation parce qu’elles tardent à se faire hospitaliser suite à un traitement pris en toute illégalité. Laissons-les pratiquer des inséminations artisanales entre deux portes dans un hôtel avec un inconnu rencontré sur internet…

Avant la loi Veil, les risques, leurs grands-mères connaissaient aussi …

 

Les enfants d’Arc En ciel – L’Asso ! rappelle qu’il ne peut y avoir d’égalité entre les familles sans considération des risques qu’une loi a minima ferait courir à ces citoyens.

Il est grand temps que l’hypocrisie cesse !

Il devient urgent, pour la sécurité des enfants, que la filiation soit établie entre les enfants et leurs parents par l’effet de la loi (présomption de parenté) mais aussi par reconnaissance volontaire : les enfants doivent être protégés dès leur naissance quelle que soit la situation conjugale de leurs parents, tout comme les couples hétérosexuels.

Il devient urgent que les femmes puissent bénéficier d’une PMA en toute sécurité.

 


Contacts médias

Nathalie Mestre, présidente, 06 74 93 24 56

Amantine Revol, vice-présidente, 06 13 54 33 86

 

WEEK-END ASSEMBLÉE GÉNÉRALE 2013 – du 30 mars au 1er avril 2013

WEEK-END ASSEMBLÉE GÉNÉRALE 2013 – du 30 mars au 1er avril 2013

Ça y est, le week-end AG tant attendu se prépare !

C’est la région PAYS DE LA LOIRE qui accueille l’AG cette année.

 

 

 

Date : du 30 mars au 1er avril 2013 (accueil du samedi 13h au lundi matin)

Lieu : M.F.R. La Riffaudière à DOUÉ-LA-FONTAINE (49700)


Vous pouvez télécharger le bulletin d’inscription dès à présent :

EAC_inscription_WE AG_2013

Le programme complet du week-end et de ses activités sera transmis aux participants.

 

Hébergement à la M.F.R. :

Comme l’année dernière, nous avons prévu un site avec hébergement sur place.

 

Navettes depuis/vers la gare :

Des navettes seront organisées depuis la gare de Saumur le samedi et vers la gare de Saumur le lundi.

 

Information importante : si l’Assemblée Générale proprement dite du dimanche matin est réservée aux adhérent(e)s, le week-end est ouvert à tous et toutes, adhérent(e)s ou non !


Le Forum

Les Enfants d’Arc en Ciel – l’asso! est née suite au succès du forum portant le même nom.

Le forum Les Enfants d’Arc en Ciel existe depuis 2003

> Il vous permet d’échanger sur vos parcours mais c’est également un formidable lieu d’échange, de soutien et de partage.
> N’hésitez pas à vous y inscrire : www.enfants-arcenciel.net

Homoparentalité

Nos familles

Nos familles

Vous pouvez télécharger ci-dessous des documents à visée pédagogique, faisant l’état des lieux de la situation des familles homoparentales aujourd’hui avec commentaires sur le projet de loi actuel (une synthèse et un document plus détaillé), de même qu’un document reprenant des extraits significatifs des témoignages que nous recevons ainsi qu’un document sur la prévention à l’école et l’intégration de toutes les familles. Vous trouverez aussi le document transmis au rapporteur de la commission des lois M. Erwann Binet pour contribution.

Ces documents ont pour objectif principal de donner des pistes de réflexion sur la nécessité d’une loi pour la protection de toutes les familles, ils font également état de la législation en vigueur pour rendre le discours plus compréhensible.

Etat des Lieux et Loi : Synthèse & Document détaillé

Temoignages-EAC

Prévention-à-lécole

Contribution-EAC-Projet-de-loi-ouvrant-le-mariage-aux-couples-de-même-sexe

Ces documents ont tous été envoyé et/ou distribué soit à des députés ou ministres.

 

Restez informé(e)